Définition du design? Comment expliquer son métier?

Depuis que j’ai commencé mes études dans le domaine du design j’ai entendu une quantité indescriptibles de définitions du design, et à chaque fois que je dis que je suis designer je dois expliquer ce que c’est. Vous êtes designer? Je suis sûr que cette description vous semble familière.

Je ne vais pas passer en revue toutes les définitions mais je vais essayer de donner quelques perspectives concernant les bonnes et mauvaises coutumes que j’ai pu expérimenter ou entendre:

La version brouillon: « alors par où commencer? hmm alors le design, c’est un peu de tout mais pas seulement, comment dire … »

Je pense qu’il vaut mieux préparer quelque chose sachant que c’est une question qui revient fréquemment. Si notre explication est confuse alors la personne ne comprendra rien.

La version melon: « Tout ce que tu vois autour de toi, tout les objets ont été fait par des designers. »

Alors non, par définition tout objets créés n’a pas été créé par un designer: les ingénieurs, les artisans pour ne citer qu’eux sont aussi des créateurs d’objets. De plus cette phrase tends à dire que le design n’est qu’une notion d’esthétisme.

La version grand angle: « Je trouve des solutions aux problèmes. »

Souvent relié à l’anglais « creative problem solver » c’est une définition courte et efficace… enfin presque car finalement la plupart des métiers sont basés sur l’idée de trouver des solutions à des problèmes: un scientifique, un politicien, un docteur pourrez vous dire la même chose concernant son métier.

La version complexe: « Alors le design qu’est-ce que c’est? Je vais commencer par l’histoire du design, pour développer sur les méthodes et valeurs actuelles, et enfin terminer par … »

Pas la peine de faire un cours sur le design ou sur votre profession, vous risquez de recevoir un « Ah, intéressant! »… preuve que la personne aura tout oublié dans les cinq minutes.

La version scribe: « Le design est un processus intellectuel créatif, pluridisciplinaire et humaniste, dont le but est de traiter et d’apporter des solutions aux problématiques de tous les jours, petites et grandes, liées aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux. […] (AFD) »

Si vous êtes étudiant en design et que vous avez un examen, c’est probablement la définition que l’on attends de vous. Autrement cela sera rarement votre phrase d’accroche pour expliquer votre profession.

La version rigoureuse: « Le design c’est cinq étapes: analyse, définition, idéation, prototypage et réalisation. »

Les étapes du design thinking sont une bonne étape pour montrer une démarche globale qui n’est pas focalisée sur le produit en soit mais bien sur une réflexion, une démarche basée sur un contexte spécifique et des gens uniques.

La version pratique: expliquer un ou deux projets que l’on a fait par le passé.

Généralement cela montre un problème, une réflexion puis une solution (plus ou moins créative mais toujours intelligente) qui fait comprendre la manière de penser d’un designer et donc d’une certaine manière, son travail, son essence.

 

Alors comment faire?

En tant que designer, on est souvent d’accord sur plusieurs points:

  • Il faut être court et éviter les monologues.
  • Il faut que la personne comprenne ce que l’on dit: que ce soit un enfant, un adulte, un pdg ou un boulanger. Il faut donc pouvoir adapter sa définition en fonction des connaissances de la personne.
  • S’adapter au contexte: une soirée, une conversation, un dîner. Chaque contexte amène, généralement, une approche différente.

Finalement, vous me direz « okay, comment faire donc? » Bien entendu tout le monde à sa propre solution, personnellement quand on me demande en quoi consiste être designer je réponds toujours par « qu’est-ce que le design selon toi? » et en fonction de la réponse j’adapte ma définition, cela a plusieurs avantages:

  • Construire sur une connaissance existante pour être sûr que la personne se souviendra de ma version.
  • Pouvoir adapter sa définition: si la personne me réponds  » le design c’est la forme, l’esthétisme » alors je développerai sur la réflexion, l’analyse.
  •  Pouvoir s’adapter aide également à garder la définition courte, on évite de répéter ce que la personne connait déjà.
  • Personnellement cela me permet de comprendre ce que les gens pensent du métier de designer et cela amène de manière naturelle une discussion.
  • Et puis c’est une manière qui montre notre créativité et notre écoute, deux notions essentielles pour nous tous designers.

Bien entendu c’est une manière de faire que je pratique en ce moment mais qui évoluera probablement dans le temps, je souhaitais simplement la partager avec vous et peut-être partagerez-vous votre technique dans les commentaires:

Vous êtes designer? Comment introduisez-vous votre métier?

Vous n’êtes pas designer? Qu’est-ce que le design ou le métier de designer selon vous?

A bientôt!

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *